Quel traitement pour améliorer la qualité de votre eau ?

Un approvisionnement suffisant en eau potable propre et salubre est indispensable pour la santé humaine. L’eau des réseaux d’eau publics est traitée et surveillée pour s’assurer qu’elle soit propre à la consommation. De nombreux habitants en France, en particulier dans les zones rurales, dépendent des systèmes d’eau privés pour leurs besoins quotidiens. La plupart de ces systèmes sont alimentés par des puits. Voici quelques techniques pour améliorer la qualité de l’eau.

Systèmes de traitement de l’eau au point d’entrée

Les systèmes de traitement au point d’entrée permettent d’améliorer la qualité de l’eau dans toute la maison. Ils sont plus coûteux et sont destinés à traiter un plus grand volume d’eau. Ils sont utiles lorsque l’eau a des problèmes qui affectent toutes les zones de l’habitation. L’exemple le plus courant est un système d’échange d’ions adoucisseur d’eau qui élimine les ions calcium et magnésium (et certains autres ions) de l’eau dure. Même si cette dernière n’est pas malsaine à boire, elle peut provoquer une accumulation de tartre dans les tuyaux et sur les appareils, interférer avec l’efficacité du savon et raccourcir la durée de vie des appareils.

Systèmes de traitement de l’eau au point d’utilisation

Les systèmes au point d’utilisation améliorent la qualité de l’eau là où elle est utilisée. Ce sont des dispositifs installés à un endroit spécifique, comme l’évier de la cuisine, pour ne traiter que l’eau utilisée pour boire, cuisiner, etc. Cependant, si d’autres sources comme le réfrigérateur ou la salle de bain sont utilisées pour l’eau potable, des systèmes PU doivent également être installés à ces endroits. Un tel appareil pourrait aussi être utilisé pour des contaminants comme l’arsenic, le cadmium, le chrome, le fluorure, l’uranium, le nitrate ou le radium, certains produits chimiques organiques et le sodium.

Autres techniques courantes pour purifier l’eau

La méthode d’amélioration de la qualité de l’eau la plus courante, la plus ancienne et relativement peu coûteuse est la chloration, qui consiste essentiellement à ajouter de l’eau de Javel (solution chlorée) à l’eau source. Par ailleurs, il y a la distillation, une méthode de traitement qui élimine normalement plus de 99,9% des minéraux. L’eau du robinet dans un réservoir (souvent en acier inoxydable) est chauffée à ébullition, ce qui permet d’éliminer efficacement les bactéries.

L’osmose inverse est un processus de séparation qui utilise une membrane très fine avec de minuscules pores pour produire de l’eau presque pure en séparant la plupart des minéraux dissous et des particules en suspension.

Installation d’un chauffe-eau : quel modèle choisir ?
Comment détecter un problème de fosse septique bouchée ?