Comment entretenir votre plomberie en hiver ?

Entretenir sa plomberie en hiver est une décision à ne pas prendre à la légère. La sécurité de la maison et le bon fonctionnement des appareils sanitaires en dépendent. Ainsi, prendre soin des canalisations de son habitation est plus qu’une nécessité, c’est une obligation. En quoi consiste l’entretien de sa plomberie ?

Vérifier l’état de la plomberie

Entretenir sa plomberie en hiver revient à vérifier systématiquement l’ensemble du système de tuyauterie de sa maison. Il est impératif de déceler les éventuelles fuites d’eau, car ils entrainent des dégâts importants. L’eau qui s’infiltre dans la maison engendre l’humidité et l’apparition de la moisissure. En hiver, la présence de ces fuites occasionne l’accumulation de givre et augmente le risque de bouchons dans les canalisations. Une fuite d’eau se manifeste la plupart du temps par un écoulement de l’eau à travers les tuyaux ou la présence d’une flaque d’eau sous le siphon des toilettes. Ainsi, il faut vérifier l’état des équipements sous le lavabo de la cuisine, de la salle de bain, des toilettes et du sous-sol.

Utiliser un isolant pour les tuyaux

En hiver, l’eau qui circule à l’intérieur des tuyaux gèle et risque de faire éclater les canalisations. Pour parer à toute éventualité, il est nécessaire de protéger et d’isoler les tuyaux à l’extérieur et à l’intérieur de sa maison. À cet effet, plusieurs types d’isolants sont présents sur le marché. Dans cette optique, les conseils d’un plombier sont utiles pour choisir le modèle adapté à votre système de tuyauterie. Qu’il soit en polyuréthane, en caoutchouc, en bande de mousse ou en laine de verre, le choix doit être en fonction du diamètre des tuyaux à isoler. À titre d’information, les matériaux d’isolation sont disponibles dans les magasins de bricolage ou de construction et sur Internet. 

Les bons gestes à adopter en hiver

Certaines habitudes doivent être instaurées afin d’entretenir sa plomberie en hiver. Utiliser le chauffage dans toutes les pièces de votre habitation afin d’éviter que les tuyaux ne gèlent. Éviter à tout prix l’entrée de l’air dans certaines pièces de la maison, telles que la salle de bain, la salle d’eau et la cuisine. Les portes situées à l’intérieur de la maison doivent rester ouvertes pour faciliter l’entrée de la chaleur et garder au chaud les tuyaux. Utiliser des produits nettoyants, tels que les détergents, le vinaigre ou le bicarbonate de soude pour enlever la graisse et les mauvaises odeurs à l’intérieur des tuyaux. Installer un adoucisseur d’eau, pour réduire le taux de calcaire présent dans l’eau afin d’éviter l’apparition de tartre dans les canalisations.

Installation d’un chauffe-eau : quel modèle choisir ?
Comment détecter un problème de fosse septique bouchée ?